Spécialiste de l’ossature bois dans le Nord


Navigation

Une isolation de maison efficace passe par la mise en œuvre d’un système d’isolation performant et du respect des règles de pose afin d’assurer une continuité thermique de l'enveloppe du bâti et de limiter les ponts thermiques. Déperdition d’énergie, pénétration du froid hivernal ou de la chaleur estivale, fuite massive des calories produites par le chauffage ou la climatisation, nuisances sonores … : voici la liste non exhaustive des problèmes que pose un bâtiment non isolé ou mal isolé.

Ces dysfonctionnements sont liés à la capacité des parois du bâtiment (combles, murs, menuiseries, sols, toiture, …) à conduire la chaleur, le froid, les ondes sonores, à leur perméabilité à l’air. Il en résulte de cette perméabilité à l’air des échanges thermiques préjudiciables au confort de l’habitat.

La solution réside donc dans l’isolation thermique et phonique du bâtiment, qui consiste à renforcer le pouvoir isolant des parois du bâtiment et à le rendre étanche à l’air tout en lui assurant une ventilation optimisée.

Isoler, c'est économiser ! Aujourd'hui, l'isolation est une véritable source d'économies, peut être la meilleure, et un passeport pour le monde du confort : celui du bien-être. Les sources d’évasion de chaleur sont les suivantes :

Isolation des combles

Qu’est-ce que les combles perdus ?

On appelle combles perdus (aussi appelés combles non aménageables ou combles visitables) des combles qu’il est difficiles voire impossible à aménager à cause d’une hauteur libre moyenne insuffisante, ou d’une mauvaise disposition des bois de la charpente. Des combles peuvent être non aménageables car :

Qu’est-ce que les combles aménageables ?

Les combles aménageables sont connus sous plusieurs autres appellations telles que combles accessibles ou combles habitables. Ils désignent des combles pouvant être aménagés en lieux de vie. Pour cela, il faut qu’ils remplissent plusieurs critères dont :

L’isolation des combles : une nécessité

Une toiture mal isolée est responsable d’au moins 30% des déperditions énergétiques d’un logement. Ce constat est sans appel, les combles doivent toujours être bien isolés, qu’il s’agisse de combles aménageables ou de combles perdus. D’autant plus qu’avec un coût de réalisation relativement faible, l’isolation des combles affiche l’un des meilleurs rapports coûts/bénéfices parmi les travaux d’économies d’énergie.

Le type d’isolation possible ou à privilégier pour vos combles dépend entre autre :

Isolation des murs

Avec 25% des déperditions de chaleur qui passent par les murs, l’isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l’isolation de la toiture. Les caractéristiques techniques de l’isolant sont déterminantes pour garantir la qualité de l’isolation des murs dans le temps (éviter le tassement) et assurer la satisfaction de l’occupant (confort, espace habitable et économies d’énergie).

Les murs représentent jusqu’à 25% des pertes de chaleur dans une maison peu ou mal isolée. L’isolation des murs est donc un moyen très efficace de contribuer aux économies d’énergie et au confort thermique de l’habitat en évitant les variations de températures. L’isolation des murs par l’intérieur est ainsi une étape incontournable de tout projet de rénovation visant à rendre son intérieur plus confortable durablement. Elle peut aussi être l’occasion de réaménager ou simplement d’embellir son cadre de vie.

Pour en finir avec une maison passoire et énergivore, l'isolation des murs associée à l'isolation des fenêtres est un levier significatif en matière d’économies de chauffage et de confort thermique. Les façades nord et ouest notamment sont particulièrement importantes car étant moins exposées au soleil, elles subissent davantage les dégradations de l’humidité.

Une bonne isolation des murs participe également à l’isolation phonique de la maison à l’égard des bruits aériens extérieurs mais aussi au confort d’été. En effet, une bonne isolation des murs permet de conjuguer confort d’été et confort d’hiver : elle maintient la fraîcheur à l'intérieur en été, et conserve la chaleur ambiante en hiver. L’isolation des murs est aussi l’occasion d’associer une isolation performante des parois vitrées tant pour le bénéfice thermique que le bénéfice acoustique qu’elle procure.

Isolation des menuiseries

La rénovation thermique de vos fenêtres sera efficace à condition d’avoir des matériaux et des vitrages de qualité. Les professionnels choisissent en général des produits certifiés et performants, conformes à la réglementation thermique en vigueur (RT 2012). C’est aussi essentiel pour obtenir une aide financière comme le crédit d’impôt…

Isolation réussie = matériaux de qualité

Plusieurs matériaux sont couramment utilisés pour les menuiseries de fenêtres dans le cadre d’une isolation : bois, PVC, aluminium avec rupteur de pont thermique (RPT), mixte (bois et aluminium). Chaque matériau a ses avantages.

La fenêtre en bois est très souvent choisie. Il faut dire que le bois assure une très bonne isolation thermique et phonique et certains professionnels de l’isolation le considèrent comme le matériau le plus performant.

Sans compter sa dimension esthétique qui apporte à votre logement un cachet élégant. Il faut juste vous assurer qu’il a reçu un traitement adapté pour durer dans le temps.

La fenêtre PVC présente, elle aussi, de bonnes caractéristiques isolantes (thermique et phonique) ; le PVC est apprécié pour sa légèreté et son aspect esthétique.

L’aluminium présente l’avantage d’être très résistant, imputrescible et décoratif avec différents choix de couleurs. C’est un matériau isolant de qualité mais optez pour des fenêtres aluminium à rupteur de pont thermique du fait de sa forte conductivité thermique : vous éviterez ainsi les pertes de chaleur et de confort thermique.

La fenêtre mixte (bois, aluminium) est une solution très employée dans le cadre d’une rénovation thermique. Cette alliance de deux matériaux améliore les vertus isolantes thermiques et acoustiques de l’ensemble.

Isolation réussie = vitrage performant

Le double vitrage est aujourd’hui la base pour avoir des vitrages bien isolés autant sur le plan thermique que phonique. Plus performant que le simple vitrage, il permet de réduire de façon efficace les pertes de chaleur ainsi que l’effet paroi froide. Son secret de fabrication : il renferme de l’air entre les deux plaques de verre.

Nouvelle génération de vitrage, le double Vitrage à Isolation Renforcée (VIR) est un vitrage optimal dans le cadre d’une isolation des fenêtres. Il est constitué d’une couche transparente peu émissive, un gaz (l’argon le plus souvent), située entre les deux plaques de verre, ce qui fait barrage au froid et empêche la chaleur de s’échapper.

Ce gaz étant plus lourd que l’air, il contribue à réduire efficacement la conductivité thermique entre les deux vitres. Cette technologie est 3 fois* plus isolante que le double vitrage standard et permet de faire jusqu’à 30 %* d’économies de chauffage.

C'est bon à savoir !
Très bon isolant thermique et phonique, le triple vitrage est constitué de 3 plaques de verre, espacées par 2 couches pourvues d’air ou de gaz (argon ou kryton). Ce type de vitrage est privilégié dans les maisons dites passives.

Nous Contacter